lundi 11 décembre 2017

La véritable histoire de Noël de Marko Leino

Auteur : Marko Leino
Édition : Michel Lafon poche
Genre : Jeunesse, Conte
Parution : 10 novembre 2016
Pages : 328




 
Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.


  
Marko Leino, né le 8 septembre 1967 à Hyvinkää, est un écrivain et scénariste finlandais. Il a été récompensé par de nombreux prix.
Avec "La Véritable Histoire de Noël", son roman phare traduit en plus de quinze langues, il nous livre une histoire drôle et touchante sur le véritable sens de Noël. 




J'ai lu ce roman dans le cadre de deux challenges : le Cold Winter Challenge et le Challenge des séries.

La particularité de ce livre est qu'il se découpe en 24 chapitres. Comme pour un calendrier de l'avent, le but est de lire un chapitre par jour du 1er au 24 décembre. Mais aucune obligation, heureusement, car je suis incapable de lire un chapitre par jour.

Ce roman est un conte. Il nous parle de Nicolas, orphelin et adopté par un petit village. Les habitants étant trop pauvres, il devra chaque année changer de famille, le jour de Noël.

Ce personnage est intéressant par ses réflexions sur la vie et attachant par son humanisme. Il nous fait découvrir "les origines de Noël" et nous rappelle qu'avant tout, cette tradition est basée sur le partage.

L'écriture est remplie d'émotions. Le rire, la joie, la tristesse, la colère... cette lecture nous fait passer par de nombreux sentiments. La plume de cet auteur est agréable, simple et adapté à un large public.

Cette lecture m'a fait rêver et j'avais vraiment envie de croire que ce roman était tiré d'une histoire vraie. Mais il faut bien retourner à la réalité... quoique je me laisserai bien tenter par une relecture chaque année au mois de décembre.

Cette histoire est à la fois triste mais belle. J'ai vraiment adoré.
Je donne la note de 17/20.






jeudi 30 novembre 2017

La petite Chartreuse de Pierre Péju

Auteur : Pierre Péju
Édition : Folio
Genre : Drame, Contemporaine
Parution : 2003
Pages : 198

Sous une pluie froide de novembre, la camionnette du libraire Etienne Vollard heurte de plein fouet une petite fille en anorak rouge qui, affolée, courait droit devant elle après avoir vainement attendu sa mère, jeune femme fuyante et transparente. Désormais, cet homme va devoir vivre avec les conséquences de l'accident. Affublé d'une paternité d'emprunt, Vollard, jusque-là introverti et solitaire, commence à réciter à l'enfant plongée dans le coma des textes littéraires contenus dans sa mémoire fabuleuse. Lorsque l'enfant s'éveille, elle a perdu l'usage de la parole. Alors, fuyant ses insomnies et ses angoisses anciennes, le libraire emmène Eva marcher dans les paysages de la Grande Chartreuse, lieu sauvage et splendide où vivent des moines qui ont fait vœu de silence. Un gros homme, encombré de lui-même, une mère bien trop jeune, et une fillette précocement fracassée par la vie forment un étrange trio : le triangle des solitudes





Pierre Péju est un écrivain français né le 23 août 1946 à Lyon. Son père et son oncle y dirigèrent, pendant plus de cinquante ans, la librairie et galerie « La Proue », lieu culturel animé où, enfant, il a vu défiler écrivains et artistes.
Il est un romancier, essayiste et professeur de philosophie français.





La petite chartreuse de Pierre Péju est un roman qui se découpe en 3 parties :
- la première partie, nous raconte le terrible accident de Vollard renversant une petite fille nommée Eva.
- la deuxième partie, nous plonge dans le passé de cet homme Vollard
- la troisième partie se consacre aux conséquences dramatiques que cet accident apporte aux 3 personnages. (Vollard, Eva et la mère d'Eva).

Trois personnages qui sont très différents mais qui ont un point commun, la solitude..

Cette lecture fut mouvementée. J'ai adoré la première partie, la deuxième partie à commencer à m'ennuyer et la troisième m'a entièrement perdue.
J'ai lu beaucoup de critique concernant ce roman. "livre bouleversant", "livre poétique".... impressions que je n'ai absolument pas ressenti. Bien sûr, cet accident de voiture m'a touché mais je n'ai pas réussi à m'attacher à ces personnages. De plus, la mère m'a franchement énervé, je ne supportais pas les passages la concernant. 
Pourtant la plume de l'auteur est délicate et agréable. Malheureusement, je n'ai pas apprécié cette lecture.

Je donne la note de 11/20.

 

dimanche 26 novembre 2017

Chroniques homérides de Alison Germain - Tome 1

Auteur : Alison Germain
Édition : Éditions du chat noir
Genre : Fantastique
Parution : 31/10/2017
Pages : 272

Entre tes mains, fille d’Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux.
Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux.
Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…



Alison Germain alias Lilibouquine est une booktubeuse. Passionnée de lecture, à travers sa chaine YouTube elle nous fait partager ces lectures.
Le 31 octobre dernier, son rêve s'est réalisé avec la sortie de son premier roman : Chroniques homérides, tome 1 : Le souffle de Midas. 


Je suis abonnée depuis un an environ, à la chaine YouTube de Lilibouquine. Quand j'ai appris qu'elle sortait un livre, j'ai tout de suite pré-commandé le roman (le plus, pour toute commande avant une date précise, Alison Germain prévoyait une petite dédicace).
Je n'ai pas hésité à me procurer ce roman car c'est avec une grande joie que je veux la soutenir et qu'elle puisse continuer à rêver.

En me connectant sur le site Livraddict, j'ai trouvé qu'une lecture commune était organisée. Et bien sûr, je m'y suis inscrite.

Nous suivons l'histoire de Louise qui en rentrant de son travail assiste à un meurtre. Le lendemain de ce drame, aucune trace du crime n'est retrouvée. Louise devient-elle folle ? Pourtant plusieurs personnes vont la croire (enfin seulement deux), dont Angus Fitzgerald un détective privé. Une aventure fantastique alors commence...

L'auteure nous parle de la mythologie grecque. Elle nous donne régulièrement des informations en bas de page. Heureusement, sinon je pense que j'aurais été perdue. L'écriture est fluide, tout se lit facilement et rapidement. Nous trouvons souvent des références qui sont très agréables.

J'ai apprécié cette lecture mais certains passage m'ont déçue. Régulièrement, je devinais à l'avance ce qui allait se produire. Sauf la fin, qui m'a vraiment surprise et j'ai adoré !
Je lirais la suite avec plaisir.

Pour un premier roman, c'est superbe. Je donne la note de 15/20.
 

Cabot-Caboche de Daniel Pennac

Auteur : Daniel Pennac
Édition : Editions Pocket (Junior)
Genre : Jeunesse
Parution : 1994
Pages : 200





Courageux. Le Chien ! Pas joli, joli mais un sacré cabot ! Comme il se bagarre pour vivre ! Ce qu'il cherche ? Un maîtresse. Une vraie, qui l'aime pour de bon. Pomme lui plaît beaucoup, au Chien. Un grand rire, des cheveux comme un soleil... Hélas, elle est tellement capricieuse ! Une vraie caboche, cette Pomme. Comment le Chien va-t-il l'apprivoiser ?








Daniel Pennacchioni, dit Daniel Pennac, né le à Casablanca au Maroc, est un écrivain français. 
Il est le quatrième et dernier garçon d'une famille d'origine corse et provençale. C'est son père, féru de poésie, qui lui donnera très vite le goût des livres, qu'il dévore dans la bibliothèque familiale ou à l'école.
Adulte, il travailla comme chauffeur de taxi et illustrateur, avant de devenir en 1969 professeur de littérature de secondaire d'abord au collège Saint Paul à Soissons, puis à Nice, et enfin à Paris. Il y enseigna notamment au lycée privé d'Hulst ; c'est de cette expérience qu'il s'inspira pour écrire Comme un roman.


Je connaissais déjà Daniel Pennac avec son livre "l’œil du loup". Histoire que j'avais adoré.
Cabot-Caboche est plutôt un roman qu'on découvre à l'école, mais je n'ai aucun souvenir de l'avoir étudié. C'est ma petite sœur qui le possédait.

Cabot-Caboche est l'histoire d'un chien qui démarre difficilement dans la vie. En effet, comme il n'est pas très beau, les propriétaires décident de le noyer. Mais vous pouvez vous en douter, il survit.
Nous découvrons alors une incroyable aventure de ce chien, surnommé "Le Chien", qui part à la recherche de sa maitresse.

J'ai adoré être dans la peau de cet animal et connaître ses sentiments, sa vision des choses. Le Chien est attachant et tout ce qu'il lui arrive m'a fait beaucoup de peine. Les humains sont tellement impitoyables. Heureusement, que certaines personnes sortent de ce lot.

Je souhaitais déjà adopté un chien dans un refuge. A la fin de cette lecture, mon souhait s'est encore plus certifié. Quand j'aurais un endroit plaisant pour un animal, j'irais chercher un chien à la SPA afin de tout donner pour qu'il soit heureux et épanoui avec une famille aimante.

Je donne la note de 16/20.

Ce livre a répondu à deux challenge différents :
- Objectif du mois
- Le challenge des séries


 

jeudi 16 novembre 2017

Cold Winter Challenge

Pour la première fois, je m'inscris au Cold Winter Challenge.


Ce challenge débute le 1er décembre 2017 et se termine le 31 janvier 2018.
Plusieurs menus existent. Nous sommes libres de prendre le menu qui nous convient et d'y mettre le nombre de livres que l'on souhaite.

Les menus : 
- La magie de Noël : lire un livre où la fête de Noël est fortement représentée,
- Flocons Magiques : lire un livre fantasy, fantastique etc... bref magique,
- Marcher dans la neige : lire un livre de Nature Writing ou littérature de voyage qui se poasse dans le froid,
- Stalactites ensanglantées : lire un polar, thriller, etc qui se passe dans le froid.


Ma sélection : 


La véritable histoire de Noël de Marko Leino

Lu le 09/12/2017

Chronique







Les enfants de Peakwood de Rod Marty

Lu le

Chronique






La princesse des glaces de Camilla Lackberg

Lu le

Chronique






Les brumes de Riverton de Kate Morton

Lu le

Chronique






L'étrange hôtel de Secrets' Hill de Kate Milford

Lu le

Chronique




Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

Auteur : Mary Ann Shaffer & Annie Barrows
Édition : Editions France Loisirs (Piment)
Genre : Historique
Parution : 2010
Pages : 400



Juliet, jeune écrivain londonienne, est en mal d'inspiration. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un fermier de l'île de Guernesey lui fournisse la solution ? C'est par ce courrier anodin qu'elle découvre l'existence d'un cercle littéraire hors du commun, créé par les gens de l'île pendant la guerre pour tromper l'ennemi et embêlir leur quotidien. Au programme, dégustation secrète de cochon rôti et partage de belles lectures. Au fil des lettres échangées avec les insulaires, Juliet s'attache à ces destins à la fois bouleversants et loufoques. Elle décide de partir à la rencontre de la petite communauté. Ce dont elle ne se doute pas encore, c'est que ce voyage changera à jamais sa vie...



Mary Ann Shaffer, de son nom complet Mary Ann Fiery Shaffer, née en 1934 à Martinsburg, en Virginie-Occidentale, aux États-Unis, et morte en , est une écrivaine américaine auteur d'un roman épistolaire. Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates (titre original : The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society), qu'elle a achevé avec l'aide de sa nièce Annie Barrows quand sa santé est devenue défaillante. [source Wikipédia]


Ce livre m'a été offert par Livress, lors de notre SWAP : à la découverte de VOS coups de cœur.
Il raconte l'histoire de Juliet, écrivaine anglaise, à la recherche d'une inspiration pour son prochain roman. Jusqu'au jour où elle reçoit une lettre d'un parfait inconnu venant de l'île de Guernesey.
A travers cette correspondance, Juliet va découvrir que dans ce petit endroit existe un club de lecture : Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates.

Sous forme de courrier reçu, nous découvrons plusieurs personnages riches en couleur et complètement opposée.
Nous découvrons comment sur cette île, ces habitants, coupés du reste du pays, ont vécu et surtout survécu à la Seconde Guerre Mondiale. Également, nous allons apprendre comment a été créé ce club de lecture.

Cette lecture a été remplie d'émotions... je me suis attachée à eux et j'ai adoré découvrir avec Juliet leurs différentes histoires . J'ai été émerveillée de toute cette solidarité face aux horreurs de la guerre.

Si vous ne connaissez pas ce roman, je vous conseille vraiment de vous plonger dedans.

Je donne la note de 17/20

 

SWAP des saisons : la douceur de l'automne

Pour connaître la présentation du swap : clique ici
J'ai reçu le colis de Wonderbook et j'ai été gâtée !!!


Aujourd'hui, j'ai passé une journée particulièrement compliquée au travail... Le fait d'avoir pu ouvrir ce colis entre midi et deux, m'a apportée beaucoup de baume au cœur.


Concernant les livres :
- Celui de gauche : Lucy Valentine, tome 1 : follement de Heather Webber (info sur Livraddict) - 
- Celui de droite : Les Outrepasseus, tome 1 : Les héritiers de Cindy Van Wilder (info sur Livraddict)
Bien sûr, dès que je les aurai lu, je vous donnerai mon avis.